NOTRE HISTOIRE

L’Association fêtait son centième anniversaire en 2012-2013. Il s’agissait du centenaire de la première activité communautaire.

L’implantation au lac date d’il y a pourtant plus longtemps. Une première maison fut construite avant 1855. Maison en bois rond, elle appartenait à Thomas Seale et existe encore dans les environs du chemin du Lac Écho et de Log Village Road.

L’APLÉ a été créée dès les années 1940 par souci de regrouper les résidents partisans de la préservation naturelle du lac. Toutefois, la fibre communautaire date du début du siècle. La preuve tangible est ce trophée marqué de l’année 1912. Il circule encore aujourd’hui.

Encore aujourd’hui, notre esprit est celui des premiers occupants, dont une bonne partie était constitué des professeurs de l’Université McGill, regroupés vers 1900 autour des familles Henderson et Binns. Ce sont ces familles qui firent l’achat des premières maisons en bois rond.

En quelques dates

1848

La première habitation à Morin-Heights est construite au lac Écho. Cette

maison en bois équarri est aujourd’hui incorporée à une résidence encore existante située près de la rue Log Village.

1895

Le chemin de fer du Canadien National permet d’accéder au village de Morin Flats (aujourd’hui Morin-Heights) et le lac Écho devient une destination estivale pour les vacanciers en provenance de Montréal.

1904

Les premières maisons de campagne sont construites sur la rue Cottage

Road. Aujourd’hui encore, on peut admirer leurs larges vérandas typiques de la

Nouvelle-Angleterre.

1912

«Les Régates» du lac ont lieu pour la première fois. Cette fête sportive,

suivie par la soirée des Commodores, devient une tradition annuelle prisée de ses résidents.

Années 1930

George Binns emploie des artisans locaux et construit des maisons en bois rond.

Années 1960

Tous les terrains sont bâtis autour du lac et sont entretenus afin d’en préserver

l’apparence naturelle. Avec l’amélioration du réseau routier et l’attrait du ski

(alpin et de fonds), le lac Écho devient un endroit où l’on peut vivre toute

l’année. Rappelons que la section entre Montréal et St Jérôme de l’autoroute des Laurentides fut ouverte à la circulation en 1958. C’était la première autoroute québécoise. Le tronçon de St Jérôme à St Sauveur date de 1963.

Perpétuer la verte histoire de notre lac

Les résidents du lac Écho ont toujours été de fervents protecteurs du milieu naturel. Nous sommes fiers par exemple de pouvoir clamer que le lac n’a jamais connu d’embarcation motorisée. Nous sommes conscients que ce magnifique environnement mérite une attention rigoureuse et permanente pour être préservé.

2012

L’Association fêtait son centième anniversaire à l’été 2012. Il s’agissait du centenaire de la première activité communautaire. En effet, depuis 1912, chaque été, l’Association organise “Les Régates” pour le plus grand plaisir des résidents.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *