Quais et radeaux

Message envoyé aux membres de l’association en 2012.

Le service de l’environnement de la Municipaliténous rappelait récemment quelques informations au sujet des quais et radeaux flottants sur les lacs de Morin Heights.

Il y a déjà pas mal de quais (rattachés à la rive) autour du lac, certains neufs, d’autres en décrépitude. Plus que le respect de la réglementation, pour l’Association c’est aussi une question de qualité de vie.

La loi du plus… sensé

Après une rencontre cet été avec la Mairie, on nous souligne qu’une demande de permis est nécessaire pour modifier ou refaire son quai.

Selon la réglementation municipale, un quai est une «construction accessoire rattachée physiquement à la rive, composée de plates-formes, soient flottantes, sur pieux ou sur pilotis et permettant l’accès à un plan d’eau ou à l’accostage d’embarcations.»

Les quais construits avant 2007 sont tolérés s’il s’agit de «débarcadères sur pilotis, sur pieux ou fabriqués de plates-formes flottantes, à raison d’un seul par emplacement (et) d’une superficie maximum de 20 mètres carrés et d’une longueur maximum de 10 mètres.»

Trois rappels importants

1) Seul un propriétaire riverain peut installer un quai;

2) La Municipalité a récemment mis à jour la loi en interdisant les radeaux flottants sur tous les lacs de Morin Heights.

3) Les radeaux flottants installés avant 2007 profitent d’une clause grand-père. Ils peuvent demeurer sur place et être réparés au besoin.

On protège ainsi le paysage. Cette belle étendue d’eau que vous voyez aujourd’hui devant chez vous, vous la verrez aussi l’été prochain… et dans 10 ans.

Pas si dommageables si…

Un quai doit pouvoir assurer la libre circulation de l’eau et des poissons, être installé de manière à prévenir l’érosion des rives et conçut pour limiter la perte d’habitats.

Malgré leur grand nombre autour du lac, les quais ne sont pas si dommageables. Pour accéder à l’eau… il y a pire. La création de plages artificielles ou la construction de structures pleines en béton sont parmi les pires manières d’aménager son bord de lac.

Au plan écologique, les quais amovibles en bois sont ceux qui ont le moins d’impacts négatifs. C’est d’ailleurs parfois un bon abri pour les poissons comme l’achigan.

Sur la question des quais, en plus de considérer l’environnement, il faut utiliser son sens du civisme. Est-ce un obstacle visuel? Peut-il devenir un obstacle aux promeneurs?