Vie d’un lac + rapport RSVL

Message envoyé aux membres de l’association en décembre 2011.

Cycle naturel ou vieillissement assisté?

Dans un cycle naturel, un lac évolue. Pour faire une analogie avec l’homme, on peut dire qu’un lac naît, vit et meurt.

Au cours de sa vie, un lac s’emplit graduellement de matières organiques et de détritus et finit par se refermer complètement. Dans la nature, un lac se transforme peu à peu en marais, en tourbière et, enfin, en forêt.

La qualité de l’eau dépendra d’une foule de facteurs: climatiques, géologiques, biologiques et humain. Ils opèrent à des échelles spatiales extrêmement différentes.

RSVL

En 2009, nous effectuons le suivi annuel de la qualité de l’eau.

État de santé? Le lac Échoa atteint sa maturité naturelle, mais vieillit prématurément à cause de pressions anthropiques. Le lac présente aussi les premiers signes d’eutrophisation. Pour ralentir ce processus, le ministère de l’Environnement nous recommande «l’adoption de mesures pour limiter les apports de matières nutritives issues des activités humaines». Objectif: préserver l’état du lac, ses usages et la valeur de nos propriétés. L’Association agit sur plusieurs fronts pour y parvenir et compte sur la contribution de chacun.

L’eutrophisation est une phase avancée de la vie d’un lac: sa phase terminale. Il s’agit d’une phase correspondant à un apport important de matières nutritives qui alimentent la flore d’un lac au point de l’étouffer.

Pour plus de détails sur le suivi de la qualité de l’eau en 2010, voici deux liens correspondants aux stations d’échantillonnage au lac:

436A(PDF)

436B(PDF)

436A correspond à la fosse de 11 mètres, 436B à celle de 9 mètres. Une carte bathymétrique du lac est maintenant disponible sur le site web du CRE-Laurentides(PDF).

Agir maintenant pour l’équilibre de demain

Le phénomène de vieillissement naturel du lac est accéléré par plusieurs de nos activités: déboisement, utilisation d’engrais, édification et maintien de murets de pierre, construction de plages artificielles, etc.

Les problèmes observés autour du lac et à même l’ensemble de son bassin versant résultent de nombreuses années de dégradation. Les changements résultant de nos actions ne se feront pas sentir du jour au lendemain. Il faudra être patients.